WIP

J’essaie de « bosser » sur une idée de roman que j’avais eu l’année dernière et ça se résume comme ça.

Une meuf solitaire doit faire équipe avec le mec qui a kidnappé sa sœur comateuse, le mec qu’elle tient responsable du coma de sa sœur et renouer avec le mec qui veut tuer sa sœur. C’est pas le même mec. Je vous jure, ça a du sens.

Je cherche un titre mais je trouve que en anglais (Dream Team parce que ça se passe un peu dans le monde des rêves et qu’elle doit faire équipe avec ses « ennemis », ou Dreamfighter).

Je sais que je poste pas grand chose mais je pense à vous. J’ai rien à dire. Alors je dis rien.

CTPM.

Maya Deslilas.

Publicités

Insomnie & Acouphènes (personal)

Joli bordel dans ma tête.

C’est pas les tambours du maître

Mais pour sûr, ca s’y prête.

 

Le train se déraillant,

Les cigales et leur chants

Et bientôt les anges et leur tintement.

 

Serait-ce la folie qui m’emporte?

Peu m’importe.

Ca peut pas continuer de la sorte

(Je préférais être morte)

 

La tronçonneuse, la batterie

Les battements de cœur et les cris

Tout ça squatte mon esprit.

 

Le bruit dans mon oreille

Pt’ain que j’ai sommeil

Trop tard, vl’à le soleil.

 

Les violons s’accélèrent

Ils refusent tous de se taire

Y a rien à faire.

(Bienvenue en Enfer)

 

 

 

De moi à moi (et peut-être aussi à toi)

Arrête de te foutre la pression pour rien!

Tu commences à peine un projet que tu imagines ta vie quand il sera achevé:tu penses que tu auras ENFIN donné un sens à ta vie. Que ça fera officiellement de toi une écrivaine.

Tu écris. Tu rates. Tu effaces. Tu recommences.

Tu répètes jusqu’à l’abandon. Tu ne finis jamais rien. Tu t’emportes trop vite. Tu t’envoles très haut et retombes presque aussitôt sur un sol de béton. Prends ton temps. Rien ne presse.

Affirme-toi pour toi. Ne le fais pas pour l’argent, la reconnaissance, les avantages, les connections, la célébrité ou parce que tu veux un sentiment d’accomplissement. Ne le fais pas pour l’avoir fait. Fait le parce que ca te plait. Que quand tu écris ca te fait du bien. Ecris pour partager, pour débattre, pour t’évader, pour te vider la tête, pour t’aider. Ecris parce que le monde prends du sens quand tu défonces ton clavier, un page word ouverte. Ne t’empêche pas de le faire parce que ça a déjà été fait. Tout  a été fait. Rate. Tant pis si c’est nul. Si c’est pas original. Que ça n’a aucun sens.Que c’est inabouti.

Ose rater. Ose t’exprimer. Ose t’affirmer. Ca en vaut la peine.

CTPM

MD.

 

Critique série #2: Good Girls

good-girls-serie-nbc

Goog Girls, c’est quoi?:

3 Madame Tout-Le-Monde en manque de thunes décident de braquer un Super U, enfin son équivalent américain. Le problème? Elles sont loin d’être des professionnelles. Elles vont enchaîner erreur sur erreur et se retrouver nez à nez avec un mec shady as fuck. Pas très réglo, si tu préfères, c’est moins poignant en français.

Points forts:

•Les personnages: 3 femmes banales qui ont une vie banale (du moins jusqu’à ce qu’elles décident de passer du côté obscur de la Force), ça peut être dur de les rendre intéressante, non? Et ben non. J’avoue j’aime bien les gens de la vraie vie, des gens à qui je peux m’identifier, j’en ai marre des super héros torturés, je veux des femmes avec des vrais problèmes, avec des conséquences autres que la mort. Je veux que ça pleure, que ça crie et que ça pète des trucs. Je veux des femmes qui s’entraident ,pas qui se tirent dans les pattes. Je veux des femmes. On dirait une obsédée  quand je le dis comme ça mais tant pis. Jamais je ne me suis aussi vite attachée aux personnages, d’habitude je me concentre sur l’histoire, pas sur les personnages mais là, c’est difficile de faire autrement.

•Le cast: le jeu des  est plus que bien mais les acteurs, j’en ai reconnu que 2 dont Sammy de Scooby-doo (putain la référence…) Je sais: shame on me. SHAAAAAAME!!

En vrai, les trois plus intéressantes sont Christina Hendricks, Ruby Hill et Mae Whitman. 

•Le temps: C’est passé si vite que j’ai cru qu’un épisode durait 20 minutes (au lieu de 40) Si tu parviens à ne pas me faire regarder la barre de temps, je considère que tu as bien fait ton taf. Et ma capacité de concentration étant extrêmement infime, c’est pas facile, trust me.

•La musique de fin: Il n’y a pas vraiment de chansons tout au long de l’épisode mais à chaque fin d’épisode, il y a en une et elle change à chaque fois. Y avait Santigold et Gin Wigmore et comme j’adore ce qu’elles font, j’étais contente. Forcément la musique que j’écoute c’est la meilleure!^^

Points faibles:

•Y a pas de chiens dedans. Pour l’instant.

J’ai vu que les 5 premiers épisodes et je suis accroc! C’est un coup de cœur comme en je n’en ai pas eu depuis longtemps. Je conseille A MOOOOOOOOORT!!Croyez moi cette série va faire parler d’elle. En fait c’est déjà le cas donc si vous voulez rester dans le coup (oh la vieille), vous avez intéret à la mater. En plus c’est grave feel good.

CTPM les gens!

Maya Deslilas.

Musique: Valerie Broussard-A Little Wicked.

Critique série #1: Youth & Consequences-Pilot

« People talk about you and perception is reality. The key is managing perception »

Je suis abonnée à la chaîne d’Anna Akana depuis quelques années. Elle me donne un coup de pouce niveau estime de soi et motivation. Elle a aussi fait plusieurs vidéos de fiction/sci fi humoristique que vous pouvez retrouver ici. Elle est une #girlboss comme je les aime: elle adore les comics, elle a adopté 6 chats et elle est drôle! Etant une aficionado/a de séries, comme tous les gens de la planète qui ont accès à Internet, il fallait que je regarde la série dans laquelle elle joue. Mais comme je refuse de me gaver de séries comme j’ai pu le faire par le passé, je me suis dit que je ne me ferais que le premier épisode. Tout est une question de dosage je pense. Voilà ce que je pense de cette série basé sur le premier épisode:

Youth & Consequences, c’est quoi?:

Farrah Cutney, une ado apathique (Anna Akana) à la tête de son école essaie de rester en haut de la pyramide sociale en dévoilant les secrets de ceux qui voudraient prendre sa place.

A priori :

J’avoue même si c’est Anna qui l’a faite (sort of) ET qu’elle joue dedans, j’étais réticente à la regarder. Pourquoi? Parce qu’une trentenaire qui a un rôle d’adolescente, alors qu’il y a des vrais ados qui rêvent d’être acteur sont dehors, ça me saoule un peu.

Visionnage:

DRAMA DRAM DRAMA!! Dès le début, ça commence fort avec la mort du conseiller d’orientation retrouvé pendu dans son bureau.

BREE VAND DE KAMP est dedans!Ou Marcia Cross pour les experts. J’ai jamais vraiment regarder Desperate Housewives mais elle est dedans donc voilà, ça fait toujours plaisir de voir un visage familier. Elle joue le rôle du principale qui veut découvrir et arrêter The C-Rotch, qu’elle considère être une menace pour son école.

  The C-Rotch, c’est la balance de l’école. Elle change tous les ans, c’est un (ou une) élève qui est au courant de tout ce qui passe d’intéressant (non pas) dans le lycée. Elle publie son énorme source de savoir dans un blog depuis 15 ans. C’est drôle parce que son nom veut dire ‘entrejambes’ (crotch) mais c’est aussi une abréviation de Central Rotchester, le nom de leur lycée. Bon t’inquiètes, le mystère de l’identité de cette petite canaille sera vite dévoilé. Du moins au spectateur. Et là, je remercie Anna et Jason Ubaldi de ne pas en avoir faire l’énigme de la série. D’un côté si on l’aurait ignoré, ç’aurait été problématique pour la suite…

Y a une élection qui se joue: 2 gamins achètent les votes pour devenir le prochain « student council », une sorte de délégué de l’école. Evidemment l’avis le plus important est celui de Farrah Cutney (Cut Knee=coupe jambes-> tu sais à quoi t’attendre avec elle.) alors les 2 candidats veulent se la mettre dans la poche. Ce qu’elle veut? Transformer le bureau du défunt conseiller qui ne sera pas remplacé par des toilettes pour handicapés. Sympa la meuf?

On a une présentation rapide des personnages, à coup de grosses lettres bruyantes annonçant leur nom et leur « position » dans le lycée. Comprendre place dans l’échelle ou pyramide sociale: outcast, burnout, cheerleader… tout ces personnages clichés qu’on a pas trop en France Thank God! mais qui sont bien présents dans la culture nord américaine

Par contre y a des petits trucs qui m’agacent:

1/Les  impressions écran des conversations SMS qui s’affichent me saoulent. Je sais je ne suis qu’une réac’ qui n’aime pas les téléphones et je dois faire avec mon temps.

2/Hope: L’actrice a la tête de l’emploi. Une tête à claque. Tu l’as voit, elle parle pas mais tu anticipes et tu lui dit de se la fermer. Mais elle ne se la ferme pas. Ca doit pas être facile tous les jours de vivre avec une tête de connasse que tout le monde a envie de de gifler. Je compatis.

3/Cette scène chelou dans la douche. C’était Creepy As Fuck.  Et possiblement trompeur. Et à but aguicheur?

Pour finir:

Y a pas de quoi faire palpiter ma culotte cérébrale mais je pense que je vais la regarder en entier. Parce que drama d’ados + Anna, je dis oui. Les petits défauts, sin on peut appeler ça des défauts n’ont pas trop d’importance parce que c’est bien foutu comme série. Le rythme est fluide, rapide, tout s’enchaîne logiquement, les « règles » sont faciles à assimiler et le jeu des acteurs est bon.

BTW les épisodes sont tous sur YT Red. Il faut s’inscrire mais les 30 premiers jours sont gratuits. Il faut juste penser à se désinscrire avant^^!!  J’ai pas vérifié mais c’est tout à fait possible qu’il y est un petit malin qui ait déjà tout copié/collé sur des sites de streaming. Ils durent chacun environ 30 minutes et sont anglais. Avec des sous titres français! Le graal!

Voilà C’est Tout Pour le Moment, les gens! J’espère que cet article vous aura plus!

Maya Deslilas.

   Quote de fin : « If you don’t like the story, change the headline ». (Trad. « Si tu n’aimes pas l’histoire, change le titre. »)

————————————————————————————————————————————————————–

UPDATE (19/03/18):

  Juste une petite update maintenant que j’ai fini la première saison. Qui n’ a que 8 épisodes? WTF?!C’est une injustice!!

Le Sushi qui bouquine m’a dit en commentaire que la manière dont j’ai décris cette série lui rappelait Gossip Girl. J’avoue avoir pensé la même chose, du moins au début. Un peu de Mean Girls aussi peut-être. J’allais même le dire mais me suis finalement retenue parce que j’avais déjà dit que Manifesto on how to be interesting me rappelait déjà GG et MG, en moins bien. Après on va se dire que j’ai pas beaucoup de références.  Alors que si. Certains collectionnent les cartes PokéMon ou des canards vivants,  moi je collectionne les séries. En fait, je les utilise comme exemples parce que je pense qu’ils sont connus de tous.

Au final, heureusement que je n’ai rien dit parce que c’est pas pareil. La série a pris un tournant auquel je ne m’attendais pas. Faut dire que le pitch dit que le PP (Farrah) cherche à rabaisser les autres. Non, pas vraiment. Oui, c’est une petite peste qui se comporte comme ça parce qu’elle est pleine d’insécurités, de doutes et de tristesse certes mais… Ok ça a l’air identique. Je crois que je me suis attachée à Farrah. Elle est plus de profondeur qu’elle ne le montre. Elle se donne cet air supérieur pour se protéger sans pouvoir le contrôler. Ironique pour une control freak.

Chaque épisode est en fait une sorte d’enquête (Gossip Girl meets Veronica Mars?): un proche de Farrah est dans la merde et elle va l’aider en utilisant son ‘pouvoir’. Certains personnages surprennent par leur talents cachés, d’autres par leurs actions qui ne collent pas avec leur personnalité qui nous est montrée.

Je sais pas si c’est pertinent mais leurs fringues déchirent. Le personnage de Hope et les screenshots sont en fait très peu présents donc ça c’est cool. Y a une scène qui me rappelle les films des années 80-90: le make-over. TOUT LE MONDE aime les make-over. C’est pas un make-over vilain-petit-canard-deviendra-cygne-pour-l’amour-de-sa-vie mais un changement extérieur qui permet  à la meuf en question de prendre confiance en elle. Et, c’est vrai, t’as pas besoin d’être belle tout le temps mais quand tu te trouves belle tu te sens mieux. Et tu gagnes en assurance. Yeah! Science bitch. Les musiques sont biens. Sauf celles en français- Farrah n’écoute que de la musique française (Oh dios mios!) -mais ça c’est parce qu’à part France Gall, j’aime pas la musique française. Je sais pas pourquoi. Peut-être parce que je peux pas chanter en yaourt en français sans qu’on ne le remarque?

En ce qui concerne le dernier épisode: Un climax qui te fait dire : « Aaaaw Farrah, t’es une pute mais je t’aime! » #MixedFeelings, suivie d’une scène émouvante #FriendshipIsMagic. Et…Fin.

Y a pas de cliffhanger (en cas de non possibilité de faire une saison 2). On te donne juste assez pour que tu en redemandes tout en ayant un sentiment de closure (je vous jure, je suis française de naissance et j’ai jamais vécu à l’étranger) si t’as pas accrochée mais que t’aimes pas quand ça finit en caca. Déso, j’ai pas trouvé une autre manière de le dire.

Bonne série si t’es avec tes potes-ses et que vous ne savez pas quoi regarder, ça peut être cool. Moi j’ai pas d’amies donc j’étais toute seule à commenter dans le vide comme une vieille gâteuse. En plus comme je l’ai dit plus tôt, ça coûte rien alors pourquoi pas. Je mets trois petites abeilles sur 5.

Résultat de recherche d'images pour "bees"Résultat de recherche d'images pour "bees"Résultat de recherche d'images pour "bees"

 

 

Allez les gens cette fois ci c’est la bonne, j’en ai vraiment fini avec cette série? Si vous comptez la voir ou si vous l’avez vu, n’hésitez pas à commenter!!

CTPM.

Maya Deslilas.

#BrokeInParis

J’ai les oreilles qui font crunch-crunch à chaque fois que j’avale ma salive..

  Bonjour à tous et bienvenue pour un nouvel article de Maya Deslilas, une myléniale qui comprends rien à la vie!

Aujourd’hui j’écris dans le confort du lit de Meilleur Ami. A Paris. C’est en mezzanine, tu peux pas lever ta tête mais purée le soleil me tombe sur la tronche et c’est trop bien. Et la vue, nom d’un chien je kiffe!

Je suis arrivée Mercredi après un co-voit’ de 3h avec des meufs plus âgées que moi. Je badais trop à l’idée de devoir leur parler mais au final je sais pas si elles ont vu que les interactions sociales c’était pas pour moi ou si elles s’en foutait mais j’ai pas eu à parler beaucoup. « On » a parlé de leur vie plutôt différente et ça m’a fait du bien de participer assister à une conversation sans jugement, juste un échange. Il a fallu 10-15 minutes peut-être plus pour rejoindre Meilleur Ami. Trop chou il était venu me chercher. Parce que sinon j’allais me pommé, c’est une de mes spécialités.

Le truc chiant c’est qu’on est tout les 2 des pauvres. Ben moi ca change pas vu que je suis une nullasse et lui habite à Paris et a dû repayer un billet Sri Lanka-France parce qu’il avait loupé son avion #PasDoué. Du coup faire des trucs quand on a pas de thunes, c’est compliqué. #BrokeInParis

On a regardé les fringues dans les endroits chics (avec mon jean-basket-pull je me sentais comme une fiente de pigeon sur l’épaule d’Angelina Jolie), j’ai dû montrer le contenu de mon sac un milliard de fois. En plus la honte c’est un tote bag dégueu que je trimbale depuis trois ans. On a vu cette immondice (incapable de me rappeler du magasin): c’était trop moche pour pas se prendre en photo avec.

Capture d_écran (63)
Regardez moi ça, c’est de toute beauté!

Après on est allée en friperie. Meilleur Ami m’a fait essayé des vieilles peaux qui sentaient les vieilles peaux. Je sais pas si c’était des vraies fourrures mais ça m’a bien dégoûté. Elle étaient lourdes. Au final on a prit des photos et c’était muy bien.

On est allée dans un endroit trop chelou (avec beaucoup de marches GRRR): un immeuble où les gens exposent leur art. On aurait dit un squat mélangé avec une décharge publique. J’ai kiffé. C’était cool mais je préfère le Louvre.

PARCE QUE JE SUIS ALLEE AU LOUVRE!! Pour la première fois de ma vie!! Etant une néophyte dans ABSOLUMENT TOUT les domaines, j’ai commenté les gens qui prenaient en rafales les trois œuvres principales (La Vénus de Milo, la Joconde et La Victoire de Samothrace) alors qu’ils ne les regarderont probablement jamais, c’est juste pour dire « Regardez je l’ai vu » et j’ai fait une analyse poussée de chaque œuvre. Ok j’ai inventé des dialogues obscènes et stupides entre les personnages des peintures. Ou des sculptures. #HighwayToHell. Honnêtement ça valait son pesant de cacahuètes et si j’avais des couilles je passerais ma vie là-bas à juste flâner dans cet endroit magique. Enfin jusqu’à mes 25-26 ans parce que sinon faut payer l’entrée…

Hier, Meilleur Ami était pas là, du coup je me sentais pas de faire grand chose alors j’ai écrit. Je suis sûrement passé pour une anti-sociale auprès des potes de sa coloc’ (ce que je suis) en me coinçant dans son lit à « écrire ». J’ai dit que j’écrivais mais en vrai je lisais des interviews de NOUVEAU CRUSH et je jouais au Mah-Jong. J’ai fini par descendre. Ai pas beaucoup parlé (comme ça je risque pas de dire trop de conneries). Une des potes s’est intéressée à mon « bouquin ». Je sais pas si c’était pour se foutre de ma gueule ou quoi mais elle m’a même demandé si elle pourrait le lire un jour. Euh… comment dire? J’ai dit « oui si tu veux » sachant pertinemment que je ne la reverrais pas donc au pire je m’en fous.

J’ai pas l’habitude qu’on s’intéresse à moi. Je crois pas aimer. Je préfère écouter sans intervenir. Je ferais un super animal de compagnie. Surement parce que j’ai pas une vie exceptionnelle. Ou de vie tout court. J’ai tendance à pas comprendre les intentions des gens quand ils me parlent. Leurs tons, leurs expressions faciales, etc… Tout ça reste un véritable mystère pour moi.  Du coup je présume automatiquement qu’ils se foutent de ma gueule (je blâme la Famille..)

N’empêche que du coup, j’aime bien Paris. Du moins ce que j’en ai vu. Après, je dis pas que j’aimerais y habité un jour, faut pas déconner non plus!

Ma peau est criblée de points noirs, elle est sèche ET acnéique; mes lèvres ont recommencé a faire un truc qu’elles n’avaient pas fait depuis trois ans: gercer; mon nez est rempli et saigne (pollution de merde) Mais m’en fous parce que je suis à Paris qu’il fait beau et que je suis avec Meilleur Ami. Bref la vida es chula amigos. J’espère que vous vous marrez bien aussi!! Elles se passent comment vos vac’s? Lachez des com’s!! (Oh putain c’est quoi, ça,un skyblog?)

Allez les gens CTMP.

Maya Deslilas.

Suis-je une écrivaine?(Billet de Moi à Moi-qui-doute-et-critique)

Bonjour à toi qui visite ce blog! Ceci est un reminder pour ma personne mais je pense que ça peut s’appliquer à tout le monde donc enjoy! Allez, c’est parti!

Il y a une certaine légitimité au titre d’écrivain (ou autre activité créative). Tu n’entendras jamais un banquier dire « suis-je un banquier? » A part s’il souffre d’amnésie, of course. Tu feras toujours confiance à ton médecin parce qu’il a un diplôme, un bout de papier datant de plusieurs années qu’il a obtenu après avoir déversé ses cours appris par cœur sur un autre bout de papier. Et pourtant les médecins sont loin de tout savoir dans leur soit disant milieu d’expertise…Crois-moi!

Par contre chez les créateurs,les artistes, tu l’entendras souvent. Peut-être même que tu te la poseras cette putain de question si tu te trouves dans cette catégorie (pour moi, c’est un jour sur deux à peu près).

« Qu’est ce qui fait de moi un écrivain? « 

 Si tu écris, tout simplement! Ça ne devrait pas être plus compliqué que ça, nomdedieu!

    Si tu écris tous ou presque tous les jours, tu es un écrivain. Si tu prends cette activité assez au sérieux au point de lui dédiée un spot dans ton emploi du temps, tu ES un écrivain. Si le soir, tu penses à ton projet d’écriture, à en faire des insomnies, tu es un écrivain. C’est tout. C’est toi qui vois et personne d’autre.

 

DUiP4tdWkAE5Sih
Bon, on est d’accord cette image ne m’appartient pas. Mais je sais pas d’où elle vient donc si t’as le nom du créateur/ de la créatrice, fais tourner!

Si la dernière fois que tu as ouvert le dossier qui contient ton « roman révolutionnaire qui va être un best-seller à coup sûr » était il y a plus de trois mois, tu n’es pas un écrivain. Mais tu peux le devenir. Ça s’apprend. Comme pour tout, j’ai envie de te dire écrire. Il te faut juste de la rigueur et lire beaucoup. Et de tout.

Moi, victime pleine d’angoisses: « -J’aimerais bien mais …
Mon coach mental: »-Fais le et arrête de te chercher des excuses bidons. »

Ecrire demande un ordi et c’est tout. Ou du papier et un stylo. Ou du papier et une machine à écrire. Ou une ardoise et une craie. Même un couteau et le dos d’un très bon ami inconscient peut faire l’affaire! Par contre y’en a un qui est interdit par la loi dans cette liste. Ouais la machine à écrire, tu n’auras eu aucun mal à deviner. Pourquoi?Parce qu’il y a que les hipsters pour se péter les doigts sur cet instrument de torture. Non mais sérieux, tu peux pas effacer tes bêtises avec ça. En plus pour faire une mise en page propre demande beaucoup de chance et un sacrifice de tous les albums de Lorie.

Yoda dit « fais le ou ne le fais. Mais il n’y a pas d’essai. »

Ben, il a tort le vioque. Fais le,ne le fais pas, fais le à fond, ré-essai, abandonne si au final tu penses que ça n’en vaut pas la peine. Dans tous les cas, va pas te plaindre. C’est chiant (NB: sachant la suite c’est assez ironique…) Mais vaut mieux écrire de la daube que rien du tout. La daube tu peux la transformer en un truc potable.

J’en ai aussi marre de ce dédain pour les auteurs auto-publiés ou ceux qui n’ont pas écris « de vrais livres ». C’est quoi cet élitisme à la con? On pourrait arrêter de se tirer dans les jambes et s’entraider à la place? Montrer qu’on est un peu évolués? S’il te plaît? Parce que là, tu me montres juste que tu manques de confiance en toi. Dommage, tu pourrais demander de l’aide à ceux qui sont passés par là, mais à la place, tu passes juste pour un connard condescendant! Pas cool. Et t’avances nulle part.

Quoi, parce qu’un tel est auto publié, ça compte pas? Ce qu’il a fait, c’est de la merde, ça vaut rien? Direction poubelle sans passer par le tri sélectif? Dois-je te rappeler que des bouquins comme Twilight et 50 shades of grey ont trouvé une maison d’édition? Dois-je aussi te rappeler qu’un de tes héros préférés, Harry Potter a failli ne pas exister, que JK Rowling a subi des dizaines de rejets avant d’être publiée? Sais-tu à quel point c’est chiant d’écrire un livre, de faire des révisions/des corrections un bon milliard de fois, d’envoyer ton bébé à des Lecteurs Beta, attendre leur feed back, re- corriger (t’en fini jamais de corriger) toi même puis demander à un éditeur de repasser un coup? Tu sais, toi, créer et gérer une plateforme, marketer le bouquin ?Non? Ben la ferme alors!

Tu sais que c’est un choix de s’auto publier? Qu’il est peut-être préférable d’économiser/ investir dans son oeuvre, plutôt que de la filer à quelqu’un qui va en faire un peu ce qu’il veut et prendre presque tout les bénéfices. Certes, il y a un coût mais si ça foire ce sera de TA faute, si ça marche ce sera grâce à TOI! C’est plus dur de prendre cette voie mais c’est plus gratifiant quand tu réussis, parce que tu auras fait tout ça toute seule. Comme une grande. Sois fière de toi, bordel à chiottes. Expulse ces pensées néfastes et va écrire, ceci est un ordre direct!

Allez à plus dans le bus les gens!

CTPM.

Maya Deslilas.